des signes encourageants mais un retard persistant

La France est en retard dans le développement de ses filières d’énergies renouvelables, et si elle ne passe pas rapidement à la vitesse supérieure, elle ne sera pas en mesure d’atteindre les objectifs qu’elle s’est elle-même fixés dans la lutte contre le changement climatique. C’est le principal message de l’édition 2021 du baromètre des énergies renouvelables électriques installées en France, réalisée par l’organisme Observ’ER et la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR), laquelle regroupe les services publics locaux de l’énergie, de l’eau, de l’environnement et du numérique, le tout avec le soutien de l’Ademe (Agence de la transition écologique).

 

« Les ENR ne représentent que 25% de notre consommation finale brute d’électricité », déplore Xavier Nicolas, vice-président de la FNCCR. Poursuivant : « Les obstacles restent malheureusement encore nombreux : des recours associatifs quasi-systématiques, notamment pour les…

Lire la suite

/* ]]> */