Les jeunes, entre « attachement classique à la propriété » et conséquences de la crise

Interroger les 18-34 ans sur leurs attentes en matière d’immobilier résidentiel pour dépasser « les clichés sur cette nouvelle génération ». Des clichés souvent contradictoires puisque cette génération serait « à la fois militante et individualiste, écologiste et consumériste, ouverte aux expériences collectives et enfermée dans le digital ». C’est l’objectif de l’étude initiée par la FPI et menée par le cabinet Deloitte, dont les résultats sont publiés le 10 décembre (l’étude en intégralité à la fin de l’article).

 

« Nous vivions une période troublée de transformations », explique Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI, contactée par Batiactu. « Au regard des révolutions numérique et environnementale, les comportements et les attentes évoluent, sur le logement neuf notamment. Les jeunes sont l’une des trois grandes catégories de clients pour les promoteurs, avec les actifs en famille et les seniors. Les millenials ont pu montrer une typicité…

Lire la suite

/* ]]> */