Les contrats globaux, « seul moyen de construire les bâtiments de demain »

Pour répondre aux défis du « bâtiment de demain », tel qu’il sera impacté par les transitions énergétique et numérique, les contrats globaux constituent en quelque sorte la voie royale. C’est du moins l’opinion de Gilles Duroux, président de la commission efficacité énergétique du Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique (Serce), contacté par Batiactu. C’est ainsi un nouveau point de vue qui s’exprime à propos de ces fameux contrats de conception-réalisation, après le coup de gueule d’un avocat spécialisé opposé à ce mode de passation de marché, puis la réaction des Entreprises générales de France en sa faveur.

 

« Seule façon d’atteindre les objectifs dans la durée »

 

« Ces nouveaux types de contrats sont la seule façon d’atteindre les objectifs dans la durée, avec un engagement sur des résultats réels », développe Gilles Duroux. « Ce principe vaut pour les contrats de performance énergétique, les partenariats public-privé ou les…

Lire la suite

/* ]]> */