Le Bim facilite-t-il la réalisation d’une analyse du cycle de vie ?

Entre la théorie et la pratique, il existe souvent un fossé. Cet acquis de l’expérience s’est une nouvelle fois vérifié au sujet de l’apport du Bim à l’analyse du cycle de vie (ACV) d’un bâtiment. Pour rappel, sa réalisation est obligatoire pour décrocher le label E+C- (énergie carbone), préfigurant la future réglementation environnementale qui devrait voir le jour en 2020. Elle tiendra compte de l’empreinte carbone d’un bâti tout au long de son existence.

 

« Pour l’instant, l’utilisation du Bim ne permet pas un gain de temps dans la réalisation d’une ACV par rapport à l’utilisation des métrés. » C’est Marine Vallois, ingénieure étude chez Tribu énergie, qui l’a affirmé à l’occasion d’un colloque qui s’est tenu dans les locaux parisiens du CSTB, portant sur l’Atelier Bim virtuel, piloté par l’Union sociale pour l’habitat.

Les logiciels pas encore au point

 

La théorie est pourtant séduisante. Il ‘suffit’ ainsi de croiser les données (métrés, matériaux,…

Lire la suite

/* ]]> */