l’interopérabilité et les normes identifiés comme facteurs clés

Fin 2016, Manuel Valls avait chargé le député Luc Belot de la supervision d’un rapport sur la ville intelligente. Législations sur l’open data et la publication d’une majeure partie des données d’intérêt général voient le jour dans l’administration. Avril 2017, le rapport est publié – de la smart city au territoire d’intelligences – exhaustif sur les enjeux auxquels sont associés des propositions concrètes.

Standards et interopérabilité

Pour que le marché national de la smart city soit porteur, les entreprises doivent pouvoir réutiliser les innovations développées dans un territoire sur plusieurs projets (reproductibilité, réplicabilité). Ce qui suppose des standards sur les données pour faciliter la réutilisation des jeux de données. Il existe en…

Lire la suite

/* ]]> */